pourqui-mini-m9gzou4sf0s0y12uanx7nrwols28owd7acedln5am81.jpeg

Axitude est le terme qui représente l’attitude de se maintenir dans l’axe, autrement dit, le comportement qui résulte de l’alignement. Quand notre axe est stable, quand nous sommes alignés, nous pouvons créer de l’énergie sans effort.

Vision

GAFAS-1024x786.jpeg

Nous percevons la réalité à travers les « lunettes » de notre identité, notre point de vue. Notre identité est dans sa majorité composée de nos valeurs et de certaines croyances. Ces deux éléments identitaires créent des pensées et des émotions qui provoquent un comportement et donc un résultat. Notre réalité est en grande partie le résultat de nos comportements, autrement dit, notre réalité est directement liée à notre identité.

Questionner nos croyances est une façon de nettoyer nos lunettes et de maintenir ainsi notre identité actualisée.

 

Dès que nous ressentons un signe de résistance comme par exemple le stress, l’anxiété, la peur ou le doute, nous savons que nous ne sommes pas alignés. Les émotions négatives sont des alarmes indiquant qu’il y a des défauts d’alignement.

16947161471_c93b18d7b9_o.jpg

Pour exister nous avons besoin de nous exprimer librement. Nos pensées, émotions, paroles et actions sont autant de façons de le faire. Quand nous nous exprimons, nous projetons notre identité. Chaque mot, chaque comportement, chaque émotion en est un reflet. Pour oser nous exprimer en accord avec notre identité, nous avons besoin d’avoir une bonne estime de soi.

Axitude chez l’individu

Nous faisons constamment des choix. Pour accélérer ce processus, nous avons mis en place de façon consciente ou inconsciente un système de croyances. Mettre à jour ce système de croyances est un pas nécessaire dans le chemin vers l’alignement. Nous vérifions ainsi que nos décisions sont prises librement sans qu’elles soient guidées par la société ou par notre passé comme une sorte de pilote automatique. Nous sommes alors conscients et consentants de notre système de croyances.

L’alignement appliqué au comportement humain se manifeste comme une cohérence entre ce que nous pensons, ce que nous ressentons, ce que nous disons et ce que nous faisons. Nos pensées, nos émotions, nos paroles et nos actions nous ont amenés à notre présent. Nous pouvons changer notre réalité en comprenant toutes les opportunités d’évolution qu’elle engendre. Parce que le problème existe, une solution est recherchée et c’est dans cette demande que réside le levier du changement : la volonté de résoudre.

MicrosoftTeams-image (50).png
iStock-497157371.jpg

Aujourd’hui pour comprendre l’entreprise, nous devons la regarder comme un organisme vivant dont le « niveau de stress optimal » est la clé du progrès. De la même façon que pour un individu, le secret de sa bonne santé réside dans la prévention, dans la création et l’entretien d’un équilibre où le mot « trouble » n’a pas de place.

Axitude dans l'entreprise

Un organisme est un système, un ensemble d’éléments qui sont en interaction continue. Ils sont co dépendants et se rétro-alimentent. Pour qu’un organisme obtienne un rendement maximum, ses éléments doivent être alignés, c'est-à-dire doivent maintenir un état de cohérence permettant l’absence de résistance. Un autre nom pour ce sommet d’efficacité est : « niveau optimal de stress ».

Quand il se produit un dysfonctionnement dans le système, il faut vérifier l’état de chacun de ses éléments pour trouver ainsi l’origine et donc élaborer la solution au problème. Le présentéisme et l’absentéisme sont à l’entreprise comme le « burn out » ou la dépression à l’individu. Comme tout dysfonctionnement, plus tôt nous le détectons plus facile il sera d’en venir à bout. Il s’agit d’éviter d’arriver à un point de retour au nominal compliqué, à la perte de contrôle, connu dans le langage de l’entreprise comme le « turn over ».

MicrosoftTeams-image (50).png
rps-mini-m9gzowyazivvwuyqu753d972dxocbzoeaqcu1h143k_edited.jpg

La construction de soi est devenue indispensable dans des

périodes comme la nôtre, fondée sur l’autonomie et la performance individuelle. Nous sommes aujourd’hui fréquemment écrasés par les exigences externes et celles que nous nous infligeons. Les risques psychosociaux sont en plein développement.

Risques psychosociaux

Cette progression est en grande partie motivée par les caractéristiques du monde du travail. L’augmentation de complexité des postes, l’individualisation, les exigences de la clientèle, l’absence de temps mort, les délais serrés…

Le coût économique des troubles psychosociaux est considérable : absentéisme, « turn-over » ou rotation de l’emploi, baisse de productivité, baisse de créativité, etc. Loin d’être la conséquence la plus inquiétante, l’impact personnel, difficile à mesurer est un facteur qui peut avoir des conséquences dramatiques.

MicrosoftTeams-image (50).png
WhatsApp Image 2022-09-19 at 21.32.19.jpeg
pierre plume.jpg

Le changement est permanent dans nos vies et nous devons donc apprendre à ne pas être déstabilisé par l’incertitude. Lorsque nous faisons un pas, l’un de nos pieds se trouve en équilibre et nous traversons alors ce moment d’instabilité nécessaire pour avancer.

L’objectif recherché à travers ce travail d’alignement est de trouver l’état intérieur permettant de traverser l’incertitude sans peur.

 

Une personne alignée a les outils nécessaires pour éviter de devenir une victime des risques psychosociaux.

MicrosoftTeams-image (50).png